Nous avons entrepris, mon meilleur ami (collègue) et moi même, un voyage initiatique pour découvrir le Japon pendant 3 semaines.

De longs mois auparavant nous avons donc planifié notre voyage, nous avons choisis nos hôtels, créés un itinéraire qui nous correspondaient bien et avons arrêté notre choix sur 3 grandes villes : Tokyo, Osaka & Kyoto.

Nous nous sommes énormément renseignés en regardant divers vlogs, documentaires, et blogs sur internet. Il y avait beaucoup de choses qu’on voulait voir ou encore manger.

Le jour J arriva enfin, le périple commença et on partait pour deux jours de voyage : escale à Maurice, puis à Singapour, et enfin une journée sur Kuala Lumpur.

Enfin nous arrivâmes à destination, le Japon nous ouvrait ses portes.

Your Content Goes Here

Your Content Goes Here

Your Content Goes Here

Your Content Goes Here

Notre voyage débuta donc dans la capitale économique : Tokyo. Cette ville immense possède à elle seule : 62 municipalités. On a voulu cibler notre visite sur les plus grandes.

On commença tout d’abord par le quartier électronique de Akihabara, adoré des geeks & des gamers. C’est un quartier très vivant où se rencontrent toutes sortes de personnes : des jeunes, des moins jeunes, des personnes exubérantes & d’autres en costumes cravates près à aller durement travailler. Nous avons flânés pendant des heures à l’intérieur de grands bâtiments spécialisés dans les arcades & UFOs, parcourus les nombreux bâtiments consacrés aux figurines & autres goodies prisés des collectionneurs. Tout les bâtiments confondus faisaient toujours un minimum de 9 étages, très déroutant quand on est habitué à la « petitesse » de la Réunion.

Par la suite nous nous sommes un peu éloigné de cette grandes ville pour nous diriger vers l’adorable parc de Ueno, le calme s’empara de nous à peine un pied posé dans le parc. Tout était serein et pourtant on se trouvait à quelques mètres des grands buildings, des stations de métro. Malgré tout cela un calme apaisant y régnait… Les japonais viennent nombreux se promener, se ressourcer. Le parc possède un temple bouddhiste, un petit zoo, et même un lac pour y faire du pédalo. Un vrai moment de pause dans cette ville qui ne dort jamais.

Le soir arrivait, on décida alors d’aller faire un tour sur Shibuya, car je rêvais de voir la statut du chien Hachiko, qui est très célèbre et respecté au Japon. Ce quartier très vivant et fourmille de salariman sortant du travail et voulant passer un peu de bon temps avant de rentrer chez eux. Shibuya est aussi connu pour son fameux passage piéton ( the Shibuya’s crossing) , qui quand le moment nous le permet , de voir des centaines de gens se mettent à traverser en même temps.

Les japonais sont très respectueux des règles, il est très rare de voir un japonais traverser les routes n’importe comment.

C’était vraiment un moment très particulier à regarder. Beaucoup de touristes, comme moi, restaient en retrait afin de pouvoir filmer cette marée humaine traversant de part et d’autre la rue.

Nous y avons par la suite passé tranquillement la fin de soirée, flânant dans certaines boutiques, et manger un succulent plat de Ramen.

Le lendemain on se décida d’aller visiter le célèbre temple de Sensō-Ji situé à Asakusa. Ce temple est le plus vieux temple bouddhiste de Tokyo, il est aussi très célèbre pour sa lanterne géante. Les touristes et les locaux affluent à toute heure de la journée pour venir prier ou juste se balader dans les nombreuses rues commerciales.

Chaque parcelles de Tokyo regorgent de restaurants ouverts à tout heure de la journée. Une valse interminable de clients passant les portes pour se revigorer ou boire un verre se met en place chaque jour.

Petite surprise de voir que dans beaucoup de restaurant, une étrange machine se trouvait à l’entrée des restaurants. Cet automate vous permet de choisir votre commande. Plus de soucis d’erreurs possibles. Contrairement au système occidental, les tables japonaises sont déjà munies d’une boîte de baguettes, de serviettes, et même des pickles de divers légumes à grignoter.

Cela montre quand même que les restaurants comptent sur le respect des gens pour ne pas faire n’importe quoi avec les choses mises à disposition. Un verre de thé froid ou d’eau glacée nous était servi à chaque entrée dans un restaurant.

Étant français, mon ami et moi avions l’habitude de manger lentement et de prendre notre temps au restaurant. Cela est différente Au Japon, les gens ne s’attardent pas, ils mangent et s’en vont. Au fur et à mesure de notre périple, nous nous sommes rendus compte que l’on passais de moins en moins de temps dans les restaurants, la culture s’était emparé de nous.

Dans Tokyo, par apport au deux autres grandes villes que j’ai visité, on trouve très facilement des combinis, des petits supermarchés qui vendent des repas, boissons et divers accessoires utiles à la vie de tout les jours. Les combinis m’ont beaucoup aidé chaque matin car je pouvais facilement manger et boire pour à peine 500YENS (environ 4,60€). Certains soirs aussi nous nous sommes restaurés là bas. Les repas sont plutôt bons, (contrairement à certain endroit à la réunion comme les stations ou les petites boutiques) et ne coûte pas très cher. Donc c’est très pratique quand nous étions pressés.

Nous avons visitér aussi le quartier de Harajuku, c’est un endroit très excentrique de Tokyo, on peut tomber facilement sur, gothic lolita, des maids et même des gens en costume de travail à n’importe quel coin de des cosplayeurs rue. Le quartier est très coloré et vivant. On y trouve bons nombres de magasins d’accessoires, de restaurants à thème, de café avec des animaux (Chiba ,chats ou même chouette).

Nous avons aussi eu la chance de visiter sur Tokyo un aquarium qui se situe sur le toit d’un building, c’était assez impressionnant car l’aquariumcelui-ci reste quand même grand & comporte beaucoup d’espèces marines. En outre le fabuleux spectacle d’otarie, cette expérience fut incroyable.

Vers la fin de notre périple nous sommes allées dans un grand parc : le Shinjuku Gyoen, un jardin impérial. C’est un vaste jardin qui comprend trois thématiques : un jardin anglais, français et japonais. Cet endroit est très reposant. Les japonais aiment venir ici pour pouvoir se reposer, profiter de l’air frais alors qu’on se trouve à quelques mètres de Shinjuku. On retrouve beaucoup de famille entrain de jouer, pique-niquer ou juste entrain de se balader. Étrangement malgré la proximité du centre d’affaire, quelques mètres, aucun bruit hormis celui du vent dans les feuilles des arbres ne nous arrivait aux oreilles, un vrai moment de détente.

Notre visite de Tokyo terminé, nous nous sommes par la suite dirigés vers Fujiyoshida.